Nous avons échappés aux gelées de Printemps

  • Les gelées printanières interviennent lorsque la vigne à repris son activité. Les symptômes sont variables et dépendent du stade végétatif. Lors du débourrement, les bourgeons et les rameaux mesurant quelques cm brunissent et se dessèchent. Si la gelée est intense, il peut y avoir destruction totale de la végétation qui brunit après le dégel et prend un aspect de salade cuite. Les inflorescences brunissent et se dessèchent également . Si la gelée est faible, seuls les feuilles hautes et l’apex sont affectés.

 

 

Rappelons que 2 types de gelées printanières sont connues  :
– les gelées  blanches qui se caractérisent par la formation d’une fine « pellicule »  de cristaux de glace. Elle se manifeste lors d’un temps froid et clair avec des températures nocturnes comprises entre -3°C  à -5°C. Ces gelées concernent surtout les bas de coteaux et les zones humides. L’intensité des dégâts varie de quelques pousses atteintes à  l’ensemble de la jeune végétation ;
– les gelées noires se manifestent lors d’une arrivée massive d’air froid polaire, pendant la nuit les températures sont très basses de -5°C  à -10°C. Ces dernières peuvent détruire totalement les jeunes pousses et causer des pertes de récolte importantes.
Plusieurs facteurs peuvent influencer plus ou moins les effets des gelées :
-Facteurs favorables : – la présence de plantes adventices sur le sol,

– un sol labouré,

– l’absence de haies en aval d’une parcelle de vigne située en pente ;
– Facteurs défavorables : – la pratique d’une taille tardive qui décale le débourrement,

– le décavaillonnage qui éloigne les bourgeons du sol,

– les modes de taille retardant le débourrement,

– la présence d’une haie en amont,

– le choix de parcelles peu propices aux gelées (évitant au maximum les bas fonds, les cuvettes, et la proximité d’un bois).

En présence de dégâts sur vigne, il est bien souvent trop tard pour intervenir. Si les pousses sont gelées en totalité,  il n’y a plus rien à faire. Des bourgeons secondaires vont progressivement se développer en quelques jours. Si la gelée est partielle et l’ inflorescence est intacte, le développement de nouveaux rameaux pourra avoir lieu. Si les inflorescences sont détruites, il convient de retailler la vigne.