Découvrir les vins du Jura

Le vignoble du Jura, un terroir unique

Le vignoble du Jura fait partie des vignobles septentrionaux de France, au même titre que la Champagne, l’Alsace et la Bourgogne. Avec un peu moins de 2000 hectares, c’est l’un des plus petits de l’hexagone. Il est situé sur les coteaux d’une région naturelle appelée le Revermont qui s’étend de Salins-les-Bains à Saint-Amour. (voir carte > https://www.jura-vins.com/carte-du-vignoble.htm).

Les vins du Jura doivent leur personnalité particulière au climat continental et à l’influence montagnarde dans lequel sont baignées les vignes : si l’hiver est très froid, les journées chaudes sont nombreuses en été. Ils racontent aussi l’histoire géologique du massif du Jura dont le sol marno-calcaire confère à ses vins une saveur unique.

Les cépages cultivés dans le Jura

Cinq types de vignes aux propriétés différentes ont été implantés dans le Jura au cours de l’histoire. Chacun s’est adapté aux lieux à sa manière et y a développé des qualités spécifiques. Particularité du vignoble jurassien, cette diversité d’encépagement conduit à vendanger jusqu’à la toute fin de l’automne (novembre).

Les vins rouges du Jura sont majoritairement issus du Poulsard, un cépage jurassien typique, cultivé depuis le XVe siècle. Malgré leur couleur rose, les vins de Poulsard sont de vrais rouges qui ont de très bonnes qualités de vieillissement. L’origine du cépage Trousseau est incertaine, comtoise pour certains, Portugaise pour d’autres. Ce cépage représente une part minime des vins rouges du Jura. Il faut dire qu’il est naturellement gourmand en soleil et exigeant pour le sol. Il est assez tardif, contrairement au Pinot noir, l’autre cépage rouge du Jura, dont les vignes sont les premières à arriver à maturité. L’alliance du Trousseau et du Pinot noir, deux cépages plus rares sur le vignoble jurassien produisent des vins foncés, corsés, à la saveur complexe.

Les vins blancs, largement dominants sur le vignoble, proviennent quant à eux de deux cépages : le Savagnin et le Chardonnay. Le Savagnin, cépage phare du Jura qui donne le fameux vin de paille (voir plus loin), est typiquement jurassien. Très ancien, adapté aux terroirs marneux, il est très qualitatif mais son rendement est plutôt faible. On obtient avec ce cépage des blancs de garde, puissants et originaux. Quant au Chardonnay, il est, tout comme le Pinot noir, un cépage que le Jura se partage avec le vignoble de Bourgogne. Le Savagnin est tardif, il est généralement vendangé en dernier. Le Chardonnay, cépage moins exigeant, couvre une surface importante du vignoble. Leur assemblage génère un vin très typé, que l’on baptise souvent « tradition ».

Les vins du Jura spécifiques

vin-jaune

Vin jaune

Le vin jaune mérite sa grande réputation puisqu’il fait appel à une technique très spéciale de vinification. Il est, en effet, obtenu à partir des vendanges tardives des vignes de Savagnin (voir plus haut). Il est ensuite élevé « sous voile » : contrairement à ce qui se pratique habituellement, il est mis en barrique sans ouillage, c’est-à-dire sans que le fût soit complètement rempli, de manière à ce qu’un voile de levure se forme à la surface. La vinification dans ces conditions dure six années, à l’issue desquelles le vin jaune est conditionné dans des bouteilles de 62 cl, appelées « clavelin ».

paille4

Vin de paille

Les bouteilles du vin de paille ont un volume encore plus petit : 37,5 cl qui s’explique par la particularité de ce vin naturellement sucré au rendement très faible. Pour le produire, on récolte les plus belles grappes des vignes au début de vendanges que l’on fait sécher sur de la paille. Lorsque leur taux de sucre est satisfaisant, après Noël seulement, elles sont longuement pressées.

Venez déguster le nouveau crémant

Crémant du Jura

Issu de tous les cépages du Jura, Poulsard, Pinot Noir, Trousseau, Chardonnay et Savagnin, le crémant du Jura est un vin pétillant. Il existe en blanc et en rosé.

macvin-du-jura2

Macvin du Jura

Le Macvin est une mistelle c’est-à-dire un vin de liqueur, que l’on fabrique en mélangeant de l’eau-de-vie de marc et du moût de raisin (jus de raisin non fermenté) élevé dans des cuves pendant un an. Le macvin peut être élaboré avec les cinq cépages du vignoble, ce qui explique qu’il soit rouge ou blanc selon les cépages utilisés.

Les appellations des vins du Jura

Son terroir exceptionnel, son savoir-faire ancestral et ses techniques particulières de vinification ont valu au vignoble jurassien la première appellation d’origine contrôlée (AOC) de France pour les vins d’Arbois en 1936, appellation de terroir la plus répandue sur le vignoble du Jura. Quatre autres appellations géographiques se partagent le reste du vignoble. Comme l’Arbois, l’AOC Côtes-du-Jura concernent aussi bien le vin rouge, rosé, vin blanc sec, le vin jaune, ou le vin de paille (voir plus haut). L’AOC Château-Chalon est consacrée au vin Jaune ; l’AOC L’Étoile aux vins blancs dits « tranquilles » (non pétillants) : sec, jaune et de paille.

Le Jura est également doté de deux appellations-produits : le crémant du Jura pour les vins effervescents et le Macvin qui obtient son AOC en 1991.
Pour en savoir plus :

Retour haut de page