pinot-noir2

 

 

 

 

Souvent utilisé en association pour ses qualités gustatives et de garde, le Pinot noir est également apprécié en mono cépage. Implanté depuis le XVe siècle sur des sols graveleux, le Pinot noir arrive souvent le premier à maturité. Il donne des vins rouges à la robe soutenue, avec des notes de sous-bois, de cerise et de fruits sauvages.

Coloré et Charpenté, le Pinot noir a un caractère qui se prête aux alliances. on le retrouve souvent marié aux typiques Poulsard et Trousseau. Il s’accorde harmonieusement avec des viandes rouges grillées ou en sauce.

 

 

Le pinot noir est lié à l’histoire d’Arlay, puisque c’est le comte Jean de Chalon, dit l’Antique, héritier du château d’Arlay qui l’implanta. Le pinot noir affiche un rouge soutenu . Vinifié en fûts de chêne, ces notes de sous-bois exhalent des arômes de fruits rouges. Équilibre de tanins souples et puissants, il vieillira sur des notes de truffe et de café torréfié.

C’est à Arlay que nous le produisons sur des terrains argilo-calcaires.

 

 

Nouveau millésime 2015 disponible fin Mars 2016.

Appellation (AOC) Côtes du Jura
Cépage Pinot Noir
Millésime
2016
Degré 12
Couleur Rouge
Garde 5-10 ans
Température de dégustation Entre 13° et 16°
Accompagnement Charcuteries, Viandes rouges, gibiers, Grillades
Arômes fruits rouges, griottes, légèrement boisées

 

Examen Organoleptique :

 

La vue : Rouge rubis, robe profonde et lumineuse et brillante.

Le nez : Parfums de fruits rouges, cerise, framboise, cassis, myrtille, soutenus par des notes épicés.

En bouche : Riche et complexe, tanins souples.


trousseau

 

 

Le trousseau est un cépage probablement d’origine comtoise remontant aux environs du 18 ème siècle. Le terme trousseau proviendrait de l’aspect « troussé » ou ramassé de son raisin. Nous l’avons planté sur un sol graveleux ce qu’il affectionne particulièrement. Le vin de trousseau est coloré, tannique et de longue garde.

Éclatant, friand, délicat, étonnant… Encore peu connu du grand public, le Trousseau a pourtant plus d’un tour dans sa robe de quoi émerveiller les palais curieux. De l’apéritif au dessert, il le Trousseau se montre généreux, gracieux, tout en rondeur et en finesse.

Riche et tannique, ce vin élégant et parfumé relève avec vivacité les viande grillées, petits gibiers en sauce ou fromages affinés.

 

 

Le trousseau représente environ 5% de l’encépagement du vignoble car c’est un cépage exigeant sur son terroir. Il a besoin davantage de soleil que les autres cépages et requiert des sols graveleux assez chauds ou des marnes peu profondes.

Plant assez tardif, ses feuilles sont arrondies et prennent une couleur rougeâtre à l’automne. Ses grappes sont presque cylindriques et de taille moyenne. Ses grains sont d’un noir intense qui donne un vin coloré, tannique et de longue garde.

 

Millésime 2016 plus disponible.

 

Appellation (AOC)
Côtes du Jura
Cépage
Trousseau
Millésime
2017
Degré
14°
Couleur
Rouge rubis
Garde
5-10 ans
Température de dégustation Entre 13° et 16°
Accompagnement
Charcuteries, Viandes rouges, gibier, tajine, couscous, plats épicés et fromages
Arômes
prunelle, cerise, noyau, sous bois, champignons, fraise, épicé en fin de bouche

 

Examen Organoleptique :

 

La vue : Rouge rubis plus ou moins intense. Limpide, brillant

Le nez : Arômes de baies rouges, épices, poivre frais moulu, note florale de pivoine ou de violette.

En bouche : Attaque fraîche, belle structure, équilibre parfait.

Surprenantes notes acidulées de fruits rouges légèrement épicés.


poulsard

 

Le Poulsard est un cépage autochtone ancien, également nommé Ploussard.

Le Poulsard est le second cépage le plus rependu dans le Jura avec 20 à 25% de la surface plantée et 80% de l’encépagement en rouge du Jura. . Ses grains à jus blanc et à peau fine donnent des vins rouges friands et gouleyants, aux accents de petits fruits rouges et à l’étonnante robe rubis clair.

Le Poulsard est un cépage typiquement jurassien qui se développa à partir du XVe siècle. Il apprécie les terres fortes, marneuses ou argileuses avec une préférence pour les marnes du lias.
Ses grappes sont peu serrées mais volumineuses. Sucrés et juteux, ses grains à jus blanc sont assez gros, ovoïdes à pellicule fine avec des nuances de violet et de noir.
Ce cépage se caractérise surtout par ses grandes feuilles très découpées.

 

 

Gouleyant et friand, le Poulsard a une belle couleur pastel liée à la finesse de sa peau qui le ferait passer pour un rosé, jusqu’à ce qu’on y ait goûté. Allié subtil, il accompagne aussi bien une assiette de charcuterie ou une saucisse de Morteau qu’un plat exotique.

Le vin de tout repas !

 

Millésime 2015 disponible.

Nouveau millésime 2016 sera disponible fin Mars 2017

Appellation (AOC)
Côtes du Jura
Cépage
Poulsard (ou Ploussard)
Millésime
2017
Degré
12
Couleur
Rosé
Garde
5 à 8 ans
Température de dégustation Entre 11° et 13°
Accompagnement
Charcuteries fumé, les volailles, les grillades et le saumon fumé.
Arômes
Arômes fruités,groseille, fraises des bois

 

Examen organoleptique :

 

La vue : Rouge pastel, avec des reflets rubis clair. Limpide, brillant

Le nez : Grande douceur aromatique, à la fois fruitée, épicée et fleurie.

Note de cerise, cassis, mûres, prunelles et poivre frais.

En bouche : Attaque vive, tanins souples et enveloppants.

Finale équilibrée et épicée.


coeur-de-pinot

 

 

Le Coeur de Pinot est une création de la maison Cartaux-Bougaud, le Coeur de Pinot est vinifié comme un Macvin du Jura, mais ne vieilli pas en fût de chêne.

Il est élaboré à partir du jus de raisin tout juste pressé des raisins de pinot noir. La fermentation alcoolique est alors stoppée en ajoutant du jeune Marc du Jura (non vieilli en fût de chêne).

Le Coeur de Pinot ressemble au Macvin rouge mais il n’a pas l’AOC car sa fabrication ne respecte pas tout les closes du cahier des charges.

 

 

 

Le Coeur de Pinot exhale des notes surprenantes de fruits rouges.

Le Coeur de Pinot se sert principalement à l’apéritif, mais accompagne également les dessert chocolatés et glacés comme la glace à la vanille.

 

 Plus disponible.

Nouveau millésime sera disponible fin Mars 2017

Appellation (AOC)
Cépage
pinot noir et fine du Jura
Millésime
Degré
17.5
Couleur
rouge
Garde
5-10 ans
Température de dégustation Entre 11° et 13°
Accompagnement
apéritif, Desserts
Arômes
Arômes de griottes et pruneaux

macvin-du-jura2

 

 

 

Le Macvin du Jura est une mistelle. C’est le fruit de l’assemblage de moût et de marc de raisin du Jura. Il bénéficie d’une A.O.C. depuis le décret du 14 novembre 1991.

Le Macvin est évoqué dans les textes dès le XIVe siècle. L’accession à l’appellation est reconnue par le décret du 14 novembre 1991

Le Macvin peut être produit dans toutes les communes répertoriées dans le vignoble du Jura. L’eau de vie et le moût doivent provenir de la même exploitation. L’élaboration ne peut donc être le fait d’un Négociant en vin. Si négoce il y a, il se fait sur le produit fini.

 

 

Blanc, rouge ou rosé, le Macvin du Jura se joue des couleurs. Il est issu d’un savant mélange hérité du XVIe siècle, dont le procédé de fabrication est transmis de génération en génération.

Il s’agit de stopper la fermentation alcoolique du jus de raisin tout juste pressé, en ajoutant au moût un tiers de vieux Marc du Jura. Bénéficiant d’un repos minimum de 12 mois en fût de chêne, le Macvin acquiert alors tout son panache. S’il présente obligatoirement entre 16° et 22° d’alcool, son goût et sa puissance varient en fonction des cépages utilisés. Élaboré à partir de Chardonnay et de Savagnin, notre Macvin exhale des arômes de raisins secs, de pruneau cuit ou de fruit confits.

Le Macvin du Jura se sert principalement à l’apéritif, mais accompagne aussi à merveille les desserts chocolatés et glacés comme la glace à la noix.

 

Plus disponible, nouvel cuvée disponible fin Septembre

Appellation (AOC)
Macvin du Jura
Cépage
chardonnay
Millésime
Degré
17
Couleur
Blanc
Garde
5-10 ans
Température de dégustation Entre 6° et 8°
Accompagnement
Apéritifs et desserts, Melon
Arômes
Arômes

 

Examen organoleptique :

 

La vue : Jaune d’or profond, légèrement ambré. Brillant

Le nez : Surprenant et complexe, délivrant des notes de raisins secs, caramel, miel, épices…

En bouche : Fruité, riche et complexe.


brut-rose

 

 

 

Le Crémant blanc n’est pas la seule couleur du Crémant du Jura. Dans sa version Crémant Rosé, il se compose obligatoirement d’au moins 50% de Poulsard, trousseau ou Pinot-noir, en assemblage ou non.

On trouve des mousseux dans le Jura depuis le XVIII ème siècle, mais c’est en 1996 que l’Appellation d’Origine Contrôlée Crémant a été créée. Pour l’obtenir, il faut suivre un cahier des charge garant de la qualité du produit. On trouve traditionnellement dans le Jura des Crémants Blancs et Rosés , Brut ou Demi-sec. Le Crémant rosé est produit à base généralement de cépage Poulsard, nous nous utilisons un assemblage  de  Pinot noir et de Trousseau.

 

 

Les arômes du Crémant Rosé rappellent les petits fruits rouges.

Parfait pour l’apéritif, avec une soupe de fraises au printemps, ou pour accompagner des filets de poissons travaillés avec des épices douces comme le tandoori.

Plus disponible.

Nouveau millésime sera disponible Mai 2017

Appellation (AOC)
Crémant du Jura
Cépage
Pinot et trousseau
Millésime
Degré
12
Couleur
Rosé
Garde
5 ans
Température de dégustation Entre 6° et 8°
Accompagnement
Apéritif, desserts
Arômes
Arômes

 

Examen Organoleptique :

 

La vue : Rose pastel, claire et brillante. Fines bulles dansantes.

Le nez : Notes florales de roses, petits fruits rouges.

En bouche : Attaque franche grâce a ses fines bulles qui enveloppe tout le palais.

Un équilibre fruité tout en finesse.


brut-blanc

 

Depuis l’obtention de son AOC « Crémant du Jura » en 1995, le Crémant du Jura n’a cessé de voir sa production augmenter. Vin festif par excellence, il accompagne volontiers l’apéritif, les cocktails ou les desserts.

Les cinq cépages jurassiens (Chardonnay, Savagnn, Poulsard, Trousseau et Pinot-noir) peuvent entrer dans sa la composition du Crémant du Jura. Les vignerons les assemblent de façon originale en fonction de leur inspiration et de leur sensibilité.

L’AOC « Crémant du Jura » impose que les raisins soient vendangés à la main, transportés dans des caisses percées pour que le jus ne s’oxyde pas, puis pressurés en grappes entières.

La méthode d’élaboration remonte à la fin du XVIIIe siècle. Elle consiste à effectuer une seconde fermentation en bouteille, après la première fermentation alcoolique en cuve ou en tonneau.

 

 

Le crémant est un vin effervescent mousseux obtenu par méthode traditionnelle dans une aire d’appellation particulière. Il existe ainsi des crémants de Loire, de Bourgogne, de Bordeaux et d’Alsace. La production de chacun doit respecter un cahier des charges (décret INAO) propre à sa région.

Notre Crémant du Jura blanc est fabriqué a partir de raisin de Chardonnay. Il est récolté à la main et transporté dans des caisses percées pour être ensuite pressé en grappes entières au Domaine.

Le fermentation alcoolique et la fermentation mal-lactique se font en cuve. Après ces deux fermentation, le Crémant du Jura est mit en bouteille pour qu’il puisse faire sa deuxième fermentation qu’on appelle aussi « prise de mousse ».

Le crémant du Jura est ensuite laissé sur latte pendant entre 12 et 24 mois. Il est ensuite dégorgé et complété par une liqueur d’expédition.

Note Crémant du Jura est très peu dosé en liqueur d’expédition, c’est un Crémant du Jura Brut.

cremant verre

Appellation (AOC)
Crémant du Jura
Cépage
Chardonnay
Millésime
Degré
12
Couleur
Blanc
Garde
5 ans
Température de dégustation Entre 11° et 13°
Accompagnement
Apéritif, desserts
Arômes
Arômes

 

Examen organoleptique :

 

La vue : Robe claire et brillante, traversée de fines bulles dansantes.

Le nez : notes florales d’aubépine, chèvrefeuille, tilleul.

Arômes de fruits à chair blanche.

En bouche : Attaque franche et festive grâce aux fines bulles qui charment le palais.

Un équilibre fruité tout en finesse.

 


savagnin

 

 

C’est un cépage typiquement jurassien dans le sens où il s’extériorise à merveille sur le terroir du Jura pour produire le fameux vin jaune. L’origine du savagnin, cousin des Traminer alsaciens, est mal connue. Il pourrait provenir d’Autriche ou de Hongrie. Lors des croisades, il aurait été envoyé par des religieuses hongroises aux abbesses de Château-Chalon. Le cépage Savagnin représente actuellement 15% de l’encépagement avec environ 300 hectares. Ses feuilles sont d’un vert foncé, rondes ou à trois lobes peu marqués et de taille moyenne. Ses grappes sont courtes et petites, ses raisins sont charnus, petits et ronds avec une peau épaisse. Il est souvent vendangé en fin de campagne car il mûrit lentement, environ 15 jours après les autres cépages.
C’est un cépage exigeant un terroir de marnes grises. Son assemblage avec un Chardonnay donne un vin « typé », souvent dénommé « Tradition ».

 

 

Typiquement jurassien, le Savagnin s’épanouit sur les marnes grises du Jura et mûrit lentement.

Exigeant et patient, il est le cépage roi pour l’élevage de type oxydatif, ou « sous voile ». Il donne des vins blancs puissants aux arômes complexes : beurre frais, sous bois, amande, noix, épices…

Dans le Jura, les vignerons élaborent des vins sans ouillage, laissant un vide d’air s’installer naturellement dans les fûts de chênes. Un voile de levures se forme alors à la surface, nourrissant le vin d’arômes particuliers et intense. Ainsi vinifié, le cépage Savagnin exprime pleinement toute la typicité du terroir jurassien.

Il se mari à merveille avec une crémeuse poêlée d’escargots, de la viande blanche, des crustacés mais gardez-en pour le fromage !

 

Appellation (AOC)
 L’ ETOILE
Cépage
Savagnin
Millésime
2014
Degré
13.5°
Couleur
Blanc
Garde
10 ans
Température de dégustation Entre 11° et 13°
Accompagnement
apéritif,viandes blanches et poissonscrémés,champignons, cuisine exotique,fromages
Arômes
noix,noisettes,épices

 

Examen Organoleptique :

 

La vue : Jaune or très soutenue, brillant, limpide

Le nez : Puissant et intense !

Arômes de noix, noisettes, sous bois, champignons…

Petite note épicé, curry et gingembre.

En bouche : Fine et puissante, arômes très surprenant de noisette, amande, champignons et curry.

Longueur en bouche très surprenante !


cotes du jura2

Née d’un décret du 31 juillet 1937, l’appellation Côtes du Jura est la plus étendue des appellations jurassiennes. Elle s’étend du nord au sud du vignoble, ce qui lui confère un grand nombre de contrastes de terroirs. En cela, elle constitue un territoire de découvertes des différentes expressions des cépages jurassiens.
L’Appellation Côtes du Jura répertoriait une soixantaine de communes en 1937. Elle en regroupe aujourd’hui 105 sur une superficie totale de 640 hectares en vignes. Les communes représentant les surfaces les plus importantes sont Arlay, Beaufort, Buvilly, Gevingey, Lavigny, Mantry, Passenans, Poligny, Rotalier, Saint-Lothain, Toulouse-le-Château, Le Vernois, Vincelles et Voiteur. Même si tous les produits jurassiens sont élaborés dans l’AOC Côtes du Jura, c’est la production de blancs et de Crémant du Jura qui prédomine avec des vins ronds, fruités et généreux. En terme de volume de production, il s’agit de la deuxième AOC jurassienne.

 

 

Le Chardonnay est un cépage français blanc. Originaire du vignoble de Bourgogne, il est devenu un cépage international ayant conquis de très nombreux pays producteur de vin du monde.

Le Chardonnay est cultivé dans le Jura depuis le Xè siècle sous les noms de Melon d’Arbois, Moular à Poligny ou Gamay blanc dans le sud du vignoble. A la fin du XIXe, le Chardonnay couvre environ 1700 hecatres sur des sols calcaires. C’est un cépage qui s’adapte assez bien à tous les types de sols et pour preuve, il est également planté dans d’autres régions viticoles comme la Champagne, la Bourgogne et dans le monde. A l’instauration des AOC, le Chardonnay arrive en tête avec environ 45% de l’encépagement du Jura.
Ses feuilles sont moyennes, minces et légèrement ciselées. Ses grappes sont de taille moyenne avec des petits grains sphériques à pellicule fine, translucide qui arrivent à maturité vers mi-septembre

 

Millésime 2014 plus disponible.

Nouveau millésime 2015 sera disponible fin Mars 2017

Appellation (AOC)
Côtes du Jura
Cépage
Chardonnay
Millésime
2016
Degré
12°
Couleur
Blanc
Garde
5 ans
Température de dégustation Entre 12° et 15°
Accompagnement
poissons, quiches, soufflés , viandes blanches plats à base de fromage fondu(ex: fondu, raclette)
Arômes
miel ,amande, noisette.

 

Examen Organoleptique :

 

La vue : Jaune or, reflets gris

Limpide, brillant

Le nez : Noix fraîche, gingembre, curry, amande, noisette, champignon…

Nez puissant, agréable, net

En Bouche : Fine et puissante.

Arômes surprenants de noisette, amande et une petite note épicé en fin de bouche.

Bonne longueur en bouche !