Nous avons pressée notre Vin de Paille (24 Janvier 2017)

L’élaboration du Vin de Paillepaille article2

Au début des vendanges, les plus belles grappes sont choisies parmi quatre cépages, dont trois typiquement jurassiens : savagnin, chardonnay, poulsard, trousseau. Le pinot noir n’est pas autorisé. Puis c’est le passerillage : les grappes sont disposés dans une pièce sèche et aérée  sur des claies. A l’origine, c’était sur des lits de paille, d’où le nom de ce vin liquoreux. Le séchage dure 3 à 5 mois.

Entre Noël et fin Février, après pressurage, on obtient 15 à 18 litres de moût pour 100 kilos de raisins.

Après fermentation, on obtient un vin doux qui titre autour de 15°.

Il vieillira ensuite trois années en tonnelets pour développer ses arômes.

 

Dimanche 22 Janvier 2017, jour de la Saint Vincent, s’est déroulée la pressée du Vin de Paille à Arlay.Sébastien CARTAUX était à l’honneur de ce jour par son intronisation à l’église Saint-Vincent.

articlepresse2A la fin de la célébration, Jean Louis Mussillon,, président de la commanderie, à procédé à l’intronisation de Sébastien ; « Demeurez tel que vous êtes, vous serez un digne chevalier de notre confrérie ».

Une dégustation de vin de paille est toujours organisé l’après midi, c’est le petit couconrs entre les différents vignerons.

Selon la tradition instaurée par l’association brin de cultures, le jury du vin de paille est composé etarticlepresse1
 visiteurs au hasard. Présidé par Martin Deriaux, caviste de Lons le Saunier, les douze juges ont dégustés 7 échantillons.

Les résultats de ce concours sont les suivants :

  • 1er Domaine Cartaux Bougaud
  • 2ème Fruitière vinicole de Voiteur
  • 3ème Domaine Bourdy